• 20 OCT 14
    Dossier Allergie : Des pollens par centaines

    Dossier Allergie : Des pollens par centaines

    Marre des allergies ? Demandez-vite conseil à votre pharmacien.

    Chaque année, aux beaux jours, des nuées de pollens de graminées ou d’arbres voltigent dans l’air… Gare aux conjonctivites, aux rhinites et aux crises d’asthme.

    Gorge qui démange, éternuements en rafale, nez bouché ou qui coule, yeux rouges qui picotent et larmoient… Le tableau du « rhume des foins » – rhinite allergique saisonnière en langage médical – est bien connu. Et pour cause. Selon un rapport de 2014 de l’Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), 30% des plus de 15 ans souffrent de rhino-conjonctivite allergique. Et les enfants ne sont pas épargnés. Les pollinoses – troubles provoqués par les pollens – touchent 7% des 6-7 ans et près de 20% des 9-14 ans. Or, elles peuvent évoluer en asthme. Des causes de fatigue, d’absentéisme et de mauvais résultats scolaires.

    Allergie – EN VILLE, C’EST PIRE

    C’est un paradoxe, les allergies aux pollens (au printemps et en été) sont plus fréquentes dans les villes où les végétaux sont pourtant plus rares que dans les campagnes. Pour plusieurs raisons.

    Primo, les arbres et les plantes y sont souvent choisis sur des critères esthétiques ou économiques sans tenir compte de leur impact sur la santé. Dans la capitale, par exemple, les herbes folles semées un peu partout, et jamais fauchées, ont un potentiel allergisant très élevé. Secundo, les polluants atmosphériques comme ceux émis par les pots d’échappement aggravent la toxicité des grains de pollens en fragilisant leur surface et en libérant plus facilement les allergènes. Tertio, les pollens disséminés dans l’air se fixent sur les fines particules de diesel, lesquelles favorisent leur pénétration dans les bronches, donc les crises d’asthme. Autre facteur aggravant : le changement climatique qui avance la date de pollinisation de nombreuses espèces végétales et allonge sa durée de deux semaines environ.

    Cyprès, Thuyas, Ambroisie…

    Jusqu’ici, peu de municipalités (Bordeaux et Nantes par exemple prouvent pourtant que c’est possible…) et de particuliers se préoccupent de l’impact de leurs plantations. Résultat : trop de hais de cyprès et de thuyas, de bouleaux et maintenant d’oliviers, très tendance… Les arbres à chatons sont également allergisants : aulne, noisetier, frêne, platane, chêne, châtaignier, peuplier… La saison des pollens d’arbres s’étend de janvier (dans le sud de la France) à avril environ. Celle des pollens de graminées – phléole, dactyle, ivraie, cynodon (chiendent), pâturin des prés, pissenlit, mais aussi avoine, seigle, blé, orge, maïs, roseau… – Culmine de mai à juillet, un peu plus tard en altitude. Les pollens d’herbacées commencent, quant à eux, à se disséminer dans l’air durant la saison des graminées et continuent, selon les régions, jusqu’en automne. L’ambroisie arrive largement en tête des herbacées allergisantes, devant la pariétaire, le plantain, l’armoise (herbe de la Saint-Jean). Très fréquente dans la région Rhône-Alpes, elle remonte d’année en année au Nord de manière inquiétante. Mais jusqu’ici les actions pour limiter son extension sont rares.

    Traitements contre l’allergie

    Identifier l’allergène responsable de son allergie n’est pas toujours simple. Mais c’est indispensable pour savoir quelle stratégie adopter.

    actisoufre-grimberg

    Actisoufre GRIMBERG

    Association soufre-extraits de levures pour pulvérisations buccales ou nasales. Complète le traitement des rhinites et rhinopharyngites chroniques.
    Flacon pressurisé de 100ml.

    atoderm-huilde-de-douche-bioderma

    Atoderm Huile de douche BIODERMA

    Ultra-nourissante, elle nettoie et soulage les peaux sensibles, très sèches, irritées et atopiques.
    Flacon pompe de 200ml ou 1l.

    cetirizine-sandoz

    Cétirizine SANDOZ

    Traitement des symptômes nasaux et oculaires de la rhinite allergique saisonnière ou perannuelle.

Nos conseils

Nous contacter

Plusieurs solutions s'offrent à vous pour nous contacter.